La plus grande épreuve de ma vie

30 mai 2018|Par Danick Bouchard
La plus grande épreuve de ma vie
La plus grande épreuve de ma vie

Ma plus grande épreuve

Les joueurs de hockey, on a tous déjà été blessés, ça fait partie du sport et c’est un des éléments qui rend la game aussi captivante. Réaliser que 12 joueurs ,régulièrement bien costauds, sont sur la glace en même temps, que chacun se bat pour un puck avec deux couteaux en-dessous des pieds et un bâton dans les mains, tout ça à une vitesse de jeu impressionnante… ah oui j’oubliais, on a même le droit de droper les gants et de se battre! Un jour ou l’autre, un accident arrivera. Cet accident est arrivé le 22 décembre 2007 à ma toute première année professionnelle dans la East Coast Hockey League, au Texas. 

Pas question de perdre une année dans les estrades ! 

Cette saison avait commencé un peu bizarrement pour moi. Le coach m’avait rencontré avant le premier match de la saison et m’avait dit que je devais être patient cette année, que je ne jouerais pas beaucoup, "blablabla" que je me disais dans ma tête, ce gars-là ne comprend pas pourquoi je suis venu ici. Finalement, le match d’ouverture arrive, on joue contre les « Augusta Lynx » je suis habillé, c’est un bon début, certains ne l’étaient pas. Je fais le warmup, tout va bien, de retour au vestiaire, mon coach vient me chercher et m’amène dans son bureau. Je m’attends à des mots d’encouragement et "PAAFF" une bonne claque en plein visage : « Danick, you are not playing tonight » Je me suis mis à pleurer de rage devant lui, je n’ai rien dit et je suis sorti. Je me suis déséquipé devant le reste de l'équipe et j’ai regardé la game des estrades. Sincèrement, je souhaitais qu’on perde cette game-là. C’est ce qui s’est passé et dans ma tête, je jouerai le prochain match. Il faut savoir qu’à ce niveau-là, l’esprit d’équipe n'est pas terrible. Certains joueurs sont en compétition pour monter dans la ligue américaine (AHL) et d’autres sont là pour faire le party et profiter de la vie. Moi, je pensais à la AHL !

Le déclic 

Deuxième match de la saison contre les « Charlotte Checkers », je suis encore habillé après le warmup, mon coach me fait finalement confiance. Le problème une fois le match commencé c’est que je regarde la game du milieu du banc en me faisant « squizer » à droite par les défenseurs et à gauche pas les attaquants. A l’époque on appelait ça le « grocery stick » le séparateur d’épicerie quand tu mets ta commande sur le tapis roulant de la caisse !

Finalement, en 2ème période, je suis amené à faire mon premier shift car un joueur sur la 3ème ligne en jouait une très ordinaire ce soir-là. Mes jambes étaient complètement dégueulasses, je n’ai pas touché au puck et je suis revenu m’assoir. 

Un deuxième shift : Je débarque du banc, arrive en zone offensive, reçois une passe parfaite de mon coéquipier et laisse aller un one timer. J’entends juste le bruit de la barre horizontale et je vois les gars lever leurs bras en l’air.. Eh bin, mon premier but chez les pros, cool ! Ensuite, j’ai fini ce match en ayant mon shift régulier et j’ai réussi à obtenir une mention d’aide. On a gagné et là, je sentais que je faisais partie des plans de l’équipe. 

Tout un début de saison

Seize matchs plus tard, je suis premier buteur de l’équipe à 13 buts en 18 matchs, 19 points, rythme d’un marqueur de 40 buts à 21 ans. Ok, je n’étais pas le plus grand passeur à l’époque! En tout cas, mon agent était en communication avec le Wild du Minnesota, les choses commençaient à bouger un peu et l’avenir se dessinait tranquillement pour moi.

Petite parenthèse, je me rappelle, avant mes matchs, je pensais à une seule chose ; scorer des buts. Je voyais le puck rentrer au fond des filets dans ma tête des dizaines de fois avant le match et ça arrivait. C'est depuis ce temps-là que je sais que la visualisation est en lien avec mes performances. 

Joyeux Noël et bonne année

Dix-neuvième match de la saison, on jouait contre les « Mississipi Wolves » Le match commence et on dominait, je me souviens plus du score, mais tout allait bien, on était premier de la ligue et cette game-là était une question de routine pour nous. Routine jusqu’à temps que je reçoive une passe across de mon défenseur pour ensuite monter le puck sur le bord de la bande. J’étais en fin de shift donc j’ai décidé de mettre le puck au fond et d’aller changer. J’ai tourné le dos au défenseur qui était devant moi et malheureusement, il avait décidé de finir son « hip check », mise en échec avec les hanches, un peu tard. J’ai juste senti son corps venir plaquer ma jambe extérieure et comme j’étais environ à une distance d’un mètre de la bande, ma chute fut terriblement croche et maladroite.

A ce moment-là, je me suis retrouvé sur le dos et je savais que j’étais sévèrement blessé. J’ai entendu un bruit durant l’impact, qui ressemblait à une branche de bois que tu casses en deux et je sentais plus le bas de mon corps. Complètement engourdi ! Le soigneur est arrivé sur la glace et il y avait quelques joueurs près de moi qui voulaient savoir ce qui se passait. J’étais très calme et j’ai juste dit, avec mon accent anglais complètement pourri : « I think I broke my femur ». Mon capitaine a éclaté de rire instantanément en me disant que c’était impossible, si c’était le cas, je hurlerais de douleur. Mon soigneur était tout aussi sceptique. J’ai donc accepté qu’ils m’aident à me relever et là … là j’ai senti une douleur que je me souviendrai toute ma vie ! 

On était le 22 décembre, c’était la première fois que j’étais aussi loin de chez moi, mon vol était réservé le lendemain matin depuis longtemps pour rentrer voir ma famille au Québec pour Noël. Finalement, ce qui m’attendait était plutôt de passer mon temps des fêtes (12 jours) sur un lit d’hôpital mêlé comme un jeu de cartes sur la morphine dans une petite ville du fond du Texas !  

Des moments et des années bien difficiles sont à l’horizon. Comment allais-je réagir ? Je vous raconterai la suite de ce dur moment de ma carrière dans mon prochain blogue.

Pour la 2ème partie de mon blogue, cliquez ICI

Danick Bouchard / dbouchard@hockeyprojection.com

Inscris-toi à l'application web Hockey Projection

Suivez-nous: 

Propulsé par B2B2C

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette