Les valeurs que le hockey m'a inculquées depuis le tout premier coup de patin

13 juin 2019|Par Danick Bouchard
Les valeurs que le hockey m'a inculquées depuis le tout premier coup de patin
Les valeurs que le hockey m'a inculquées depuis le tout premier coup de patin

Dans ce texte, je reviens en arrière depuis mon tout premier coup de patin. On entend souvent dire que le hockey est une école de vie, mais concrètement, comment peut-il l’être ?
Voici 5 anecdotes qui te feront comprendre que le hockey m’a apporté des valeurs inestimables.

 

1. Mes premiers coups de patin

Moi et mon père, étions à l’aréna Rodrigue Gilbert à Pointe-aux-Trembles, j’avais 4 ans et je posais mon patin sur la glace pour la première fois. J’avais les chevilles molles, je m’apprêtais à embarquer sur une surface extrêmement glissante avec des bizarres de souliers supportés par une lame qui rend la chose encore plus instable… j’ai appris très vite ce que c’était l’échec, de me relever, l’échec, de me relever encore et ainsi de suite. J’ai compris à ce moment-là que dans certains moments de la vie, il y a des efforts et des engagements à faire si on veut avoir un peu de succès et apprendre de nouvelles choses.

Valeur 1 : "La Conscience"

 

2. Le hockey c’est ma vie

Après ces premiers coups de patin j’ai tombé littéralement en amour avec ce sport. Même si mes premières games de hockey se résumaient à jouer aux tortues ninjas sur la glace en faisant la toupie sur le dos comme si j’étais Michelangelo, j’aimais ce que je faisais et à chaque fois que mon père attachait mes patins (très serrés !!!) je ressentais ce petit feu commencer à bruler en dedans de moi. J’étais content de me lever chaque matin pour aller jouer au hockey et d’écouter mon père me donner des trucs !

Valeur 2 : "La Passion"


3. Mes premiers succès

Après quelques matchs et quelques défaites, je me suis aperçu que jouer aux tortues ninjas sur la glace ne changeait pas grand-chose à part faire rire mes parents dans les estrades ! J’ai donc commencé à m’impliquer dans le jeu et je me suis amélioré très rapidement. Comme je t’ai dit, j’étais passionné, je jouais au hockey tous les jours, dès que j’avais un peu de temps, c’est tout ce que je faisais. Je suis vite devenu un joueur élite qui était dominant à l’échelle provinciale. Novice A j’ai même fait une saison de 251 buts et 50 passes en un peu plus de 50 matchs... oui ma mère comptait mes points !!! Mais ce succès m’a aidé grandement a développer une des valeurs la plus importantes pour moi encore aujourd’hui. Mes parents ont su me garder terre à terre peu importe ce que je pouvais faire sur la glace ; 5 buts, 10 buts, 12 buts … je restais la même personne, le même « p’tit gars »

Valeur 3 : "L’Humilité"

 

4. Quand le hockey devient autre chose qu'un simple jeu

Bien sûr, un jeune qui est au-dessus du lot on lui trouve des défauts. Le mien, il était bien simple. En bon québécois, j’étais un « mangeux de puck ». Je ne faisais pas beaucoup de passes à mes coéquipiers. J’ai développé ça sur le tard malheureusement, mais le point c’est que j’ai souvent été victime de méchanceté par rapport à ça. Que ce soit un parent, des joueurs adverses, même des amis / connaissances. Ce n’était pas évident de voir que les gens n’appréciaient pas mon jeu même si je faisais gagner l’équipe. J’avais juste envie de « scorer » des buts, il n’était pas question de compétition avec mes coéquipiers, j’avais envie de gagner et je faisais ce que je savais faire le mieux pour y arriver. Mais j’ai appris énormément avec tout ça. Aujourd’hui, j’ai de la facilité à prendre la critique au hockey, car je veux être un meilleur joueur chaque saison.

Valeur 4 : "Se remettre en question / Indulgence"

 

5. Repousser ses limites

Combien de fois au hockey j’ai dû repousser mes limites… Autant physiquement que mentalement qu’émotivement. J’ai vécu des moments forts qui m’ont appris à me dépasser et aller au-delà de ce que je pensais être capable. Penses-tu qu’après ma carrière quand j’aurai une épreuve à surmonter ça me fera peur ? J’en ai déjà vécu des tonnes d’épreuves grâce au hockey et j’ai su les surmonter grâce à ma passion et aux autres valeurs que j’ai acquises.
Voici quelques obstacles dont j'ai su faire face :

  • J’en ai bavé et encore plus aujourd’hui pour être en « shape » physiquement
  • Je me suis fait insulté je ne sais pas combien de fois par mes entraineurs
  • Je suis parti de chez moi à 16 ans dans une ville où je ne connaissais personne
  • Je devais jouer 3-4 fois par match durant mon année de repêchage NHL
  • Un de mes coéquipiers m’a joué dans le dos avec une copine quand j’avais 17 ans... Ayoye ! 
  • Après une saison de 54 buts Junior Majeur je n’ai signé aucun contrat et aucune invitation dans un camp NHL
  • Je me suis cassé le fémur juste avant Noel à ma 1ère saison professionnelle au Texas, mais 6 mois plus tard, j'étais à un camp NHL ! 

Il y en a tellement plus, mais malgré toutes ces épreuves j’ai continué à persévérer dans le milieu du hockey et j’ai acquis une autre valeur bien importante.

Valeur 5 : La Volonté

 

 

En conclusion, le hockey m’a apporté d’autres grandes valeurs comme l’amitié, le respect, le pardonla santé, la discipline, l’autonomie, l'engagement. Parfois on acquiert ces valeurs à la dure, mais je te jure que le chemin en vaut la peine !

Merci au hockey, à toutes les personnes qui ont croisé mon chemin, à TOUS mes entraineurs et coéquipiers, à mes amis, mais surtout à mes parents qui ont été des modèles pour moi tout au long de ma carrière.

 

Danick Bouchard
Hockeyeur professionnel/Fondateur iCoacHockeyD.com

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette