Quand c'est la mâchoire prend le coup!

12 February 2018|Par Karen Beaulieu
Quand c'est la mâchoire qui prend le coup!
Quand c'est la mâchoire qui prend le coup!

Quand c’est la mâchoire qui prend le coup!

Le hockey étant un sport d’impacts, de collisions et de force, les risques de blessure sont bien présents. Nous sommes habitués d’entendre parler des commotions cérébrales dans ce type d’activité physique, mais avez-vous déjà entendu parler de son impact au niveau de la mâchoire?
 

La mâchoire : une articulation encore peu connue

La mâchoire  (articulation temporo-mandibulaire) est en fait la jonction entre la mandibule et le crâne qui nous permet d’ouvrir et de fermer la bouche. Ainsi, cela nous permet de parler, de manger, de boire, de crier, de chanter (d’encourager notre équipe) etc. Bref, cette articulation est souvent sollicitée et ce, à tous les jours.
Cette articulation possède un coussin que nous nommons disque articulaire, qui permet de bien épouser les surfaces de l’articulation. Il donne une meilleur stabilité et une meilleure quantité et qualité de mouvement. Une anomalie peut se traduire par des blocages, un manque de mobilité, des craquements avec ou sans douleur.
Le muscles temporaux (tempe) et masséter (joue) sont les 2 muscles principalement impliqués dans cette articulation. Une déficience de ceux-ci peut entrainer des douleurs faciales, dentaires, des tensions musculaires et des maux de tête.
 

Les impacts au hockey et la mâchoire

Il n’est pas rare de voir des contacts au hockey entre adversaires : plaquage, coup au visage, chute sur la glace ou réception de la rondelle en plein visage. Ainsi, le risque d’impact au visage, et donc également au niveau de la mâchoire, est très probable. Par ailleurs, les casques sont souvent conçus pour protéger davantage la boîte crânienne, et non la mâchoire.
Ainsi, selon le type d’impact, la force et la direction, il peut en résulter une contusion osseuse directe sur la mandibule, une subluxation du disque articulaire de la mâchoire par une déviation de la mâchoire extérieur vers intérieur ou un pincement de l’articulation.
 

Les traitements possibles

En physiothérapie, il est possible d’évaluer ce type de blessure et de faire des traitements  ciblés, soit par des techniques manuelles sur la mâchoire, des techniques musculaires, la rééducation du mouvement, des ultrasons et des exercices de renforcement/alignement. Un suivi rapide et adéquat permet d’éviter les inconvénients post-blessure à long terme.
 
Karen Beaulieu, pht / k.beaulieu@physioatlas.com
 

Suivez-nous: 

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette