La compétition à l'intérieur d'une équipe

2 April 2019|Par Danick Bouchard
La compétition à l'intérieur d'une équipe
La compétition à l'intérieur d'une équipe

La compétition à l’intérieur d’une équipe de hockey

Je vais commencer ce blogue par te poser une question : Pourquoi ne voudrais-tu pas être le meilleur de ton équipe dans le rôle que tu joues ?

Bon certains vont me dire qu’ils n’ont pas assez de talent pour être le meilleur, mais pourrais-tu être le plus travaillant ? Pourrais-tu être le meilleur leader, le plus inspirant ? Pourrais-tu être le joueur qui se sacrifie le plus pour bloquer des lancers ou prendre des mises en échec pour sortir le puck de ta zone ? Une équipe a besoin de tous ces « meilleurs joueurs » là pour gagner. Bon, il n’y a pas que « gagner » dans la vie, mais je pense qu’il y a beaucoup plus de sourires dans le vestiaire après une victoire qu’une défaite. C’est « le Fun » de gagner …

Comment repousser ses limites au maximum?

Je crois qu’une équipe c’est une vingtaine de joueurs différents, mais vraiment tous différents. Il n’y a pas deux joueurs de hockey dans le monde qui soient identiques, on a tous nos petites différences, nos forces et nos faiblesses. La compétition, tu dois donc l’avoir en premier lieu avec toi-même. Mais comment peux-tu te pousser au maximum tous les jours en gardant la motivation ? Pour moi, c’est là que la compétition à l’intérieur d’une équipe entre en jeu. C’est cette compétition qui va tirer chaque joueur vers le haut.

Dans ma carrière j’ai déjà joué dans des équipes où la compétition interne existait et on sentait qu’on montait constamment en puissance durant la saison. Par contre,  dans des équipes où elle était absente, l’ambiance était plus terne et même malsaine. Peu importe les performances qu’un joueur peut faire, il est assuré de son poste donc inconsciemment, il n’a pas besoin de faire trop d’efforts. Ce qui entraine donc un autre joueur qui désire avoir du « power play » par exemple à se décourager rapidement car peu importe ses performances, bonnes ou mauvaises, rien ne bouge en haut de lui. Donc le joueur talentueux qui a son poste assuré s’assoie sur ses lauriers et le joueur qui a moins de temps de jeu se décourage petit à petit et jette l’éponge. Normalement, quand cette compétition interne n’est pas là, au bout de quelques mois, ces équipes plafonnent et perdent leur identité. On a qu’à regarder les Canadiens de Montréal qui changent constamment leurs trios même après des victoires. Cela entraine tout le monde à donner son maximum tous les jours.

"Les coéquipier qui te "poussent dans le cul" sont ceux que tu dois remercier !"

Quand je vois un petit jeune travailler tous les jours et commencer à jouer dans mes plates-bandes, c’est sûr qu’en tant que vétéran ça me fait réagir positivement pour garder mon « spot ». Il y a une différence entre vouloir être le meilleur scoreur de la ligue en courrant après des points imaginaires tous les soirs et un joueur qui a besoin d’être le meilleur sur la glace pour être le meilleur dans son propre rôle. Je vais être franc avec vous, je veux être le meilleur de mon équipe dans mon rôle à chaque saison. Dans ma tête, je suis en compétition avec les meilleurs joueurs de mon équipe et pourtant, c’est avec eux que j’ai les meilleures relations car c’est eux qui me permettent de m’améliorer et de chercher des moyens de me surpasser.

N’aie pas peur d’être en compétition avec tes coéquipiers et même d’en parler avec eux. Si tu as un « mauvais soir », un joueur prendra ta place pour le bien de l’équipe et cela te poussera vers le haut pour ton prochains "shift", tes prochaines pratiques et tes prochains matchs. Je crois sincèrement que c’est comme ça que ça doit fonctionner. On est une famille, mais on n’est pas non plus dans une « relation amoureuse ». Il ne s’agit pas toujours de se flatter dans le dos et de se parler gentiment, mais justement, une petite tape au visage (au sens figuré du terme) ça fait du bien une fois de temps en temps ; )

Sur ce, bonne fin de saison à tous !

Danick 

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette