"Le Choke": Le bon stress versus le mauvais stress

18 March 2019|Par Jean-Michel Pelletier
"Le Choke": Le bon stress versus le mauvais stress
"Le Choke": Le bon stress vs le mauvais stress

Le « Choke »

Pourquoi il y a des parties où le stress m’aide à performer et d’autres parties ou le stress me font figer ou « choker » ?

C’est une question d’intensité de stress :  Trop c’est comme pas assez !

Le stress c’est la réaction normale du corps et du cerveau pour se préparer à une action plus ou moins difficile. « Choker » ou « figer » c’est lorsqu’un joueur de hockey présente une certaine compétence et motivation à performer, mais perd tous ses moyens rapidement à cause du stress. Comme dans les tirs de barrage, le joueur peut échapper la rondelle ou faire un mauvais tir à cause d’une surcharge de stress.

En situation tir de barrage : Envoie massif d’adrénaline dans le corps ce qui rend le joueur en situation de stress et en surplus d’énergie pour affronter le défi. Avec ce surplus d’énergie, le corps est plus efficace pour garder son focus et planifier la meilleure stratégie pour déjouer le gardien. Par contre, certains joueurs ont peur d’avoir l’air fous en échappant la rondelle ou en déjouant de façon maladroite.  Lorsqu’on pense trop à la peur de l’échec ou d’avoir l’air fou, notre corps devient en surcharge de stress et perd ses capacités en figeant. C’est le même sentiment quand on fait un exposé oral et qu’on oublie son texte. Même si on connait comment déjouer le gardien, on fige et notre tir au but manque de précision et de puissance ou pire ne se rend pas au filet.

Jean-Michel Pelletier / Préparateur mental

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette