Les Estacades passent le coup de balai aux Riverains

21 mars 2017|Par Alexandre Faucher
Journaliste
Les Estacades passent le coup de balai aux Riverains

Les Estacades de Trois-Rivières sont parvenus dimanche à décrocher leur place en grande finale en balayant en quatre parties les Riverains du Collège Charles-Lemoyne. L'ultime victoire a été acquise par la marque de 4-3, à Trois-Rivières.

Si on peut penser que les Trifluviens ont complètement dominé cette série, il faut regarder de plus près les quatre rencontres qui se sont jouées. Trois d'entre elles se sont soldées par la marge d'un seul but, dont deux en prolongation.

«On est déçu de la tournure des événements. Oui, on perd en quatre, mais la série pourrait être 3-1 pour nous. Pour moi, c'est ça le hockey. Ça donne un beau bagage aux gars. Je ne pense pas qu'on méritait de perdre cette série-là», a lancé l'entraineur-chef des Riverains, Guillaume Latendresse, après l'élimination de son équipe.

Il en a profité pour donner crédit aux Estacades, qui ont été opportunistes tout au long de la série.

«À 10 minutes en troisième, le cinq contre trois où on ne marque pas et ensuite ils prennent l'avance, ça scie les jambes un peu. Notre avantage numérique n'a pas fonctionné des séries. On ne peut pas gagner un championnat avec un power play qui est à 9 %», a ajouté l'ancien de la Ligue nationale de hockey.

À l'opposé, son homologue Frédéric Lavoie était visiblement heureux de la performance des siens. Peu habitué à tirer de l'arrière comme ce fut le cas dimanche, le pilote avoue avoir aimé la façon dont son équipe a réagi.

«Quand ils ont pris les devants 2-1, j'ai trouvé qu'on a continué à travailler fort et à rester concentré sur la tâche. On sait qu'on donne beaucoup de tirs, mais en même temps, ce que l'on veut enlever, c'est les tirs de qualité et j'ai trouvé les gars efficaces sur les rebonds. On a aussi un gardien en confiance», a affirmé Lavoie.

Il a notamment fait référence à son gardien Benjamin Lavoie, qui a réalisé des performances de 37 (jeu blanc), 53 (un but contre), 55 (deux buts contre) et 33 arrêts (trois buts contre) lors de cette série qui s'est terminée hâtivement.

Les vainqueurs pourront ainsi se reposer au cours des prochains jours, la série finale ne devant pas s'amorcer avant au moins une dizaine de jours. Il s'agit d'un deuxième long repos pour les Trifluviens, qui ont eu un laissez-passer pour la première ronde.

«On connait déjà un peu la recette. On a eu presque 12 jours de congé en première ronde. On veut reproduire les mêmes choses, avoir de bonnes pratiques», indique l'entraîneur de la première équipe finaliste.

Lavoie verra donc son équipe tenter de réaliser un doublé avec le Challenge CCM, que les Estacades ont remporté en décembre dernier. L'expérience acquise à ce tournoi s'avère d'ailleurs importante dans les séries actuelles.

«C'est clair que les gars ont joué de grosses minutes au Challenge. Ils ont vécu des fins de match à six contre cinq. Je sens qu'ils ramènent cette expérience, un peu comme des vétérans feraient et c'est certain que c'est à notre avantage», indique-t-il.

Le Blizzard est aux commandes

Dans l'autre série demi-finale, le Blizzard du Séminaire Saint-François a pris une option sur l'autre billet pour la finale, en remportant les deux matchs du dernier weekend pour prendre une avance de 3-1 dans sa série face aux Commandeurs de Lévis.

Ces derniers ont manqué une belle chance de prendre les devants 2-1, vendredi, échappant une avance de 3-0. La rencontre s'est finalement terminée lorsque Maxime Collin a donné une victoire de 5-4 à son équipe, en deuxième période de prolongation.

Dimanche, le SSF a ajouté une victoire de 8-4 à son compteur pour acculer ses adversaires au pied du mur. Le cinquième match se jouera mercredi soir.   

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette