Une défaite amère à Magog

17 mars 2017|Par Alexandre Faucher
Journaliste
Une défaite amère à Magog

Si l'élimination des Cantonniers de Magog en trois matchs lors de la première ronde a surpris bien des observateurs, cette sortie hâtive a également été dure à accepter pour les joueurs de l'équipe.

C'est notamment le cas pour le défenseur Jérémy Jacques, qui s'explique encore mal comment son équipe s'est inclinée.

«Pour pas mal toute l'équipe, ç'a été dur à digérer. Personne ne s'attendait à ce qu'on se fasse battre en trois parties en première ronde. Ça fait mal. On va se reprendre pour la Coupe Dodge. Ça n'a vraiment pas été le fun», souligne le défenseur âgé de 16 ans.

La formation magogoise pourra effectivement se rabattre sur la Coupe Dodge, alors qu'un match suicide aura lieu le 1er avril à ce sujet.

«On a trouvé la motivation pour être prêt et gagner ce match pour aller à ce tournoi-là. C'est comme une autre saison qui commence. La motivation a été quand même facile à trouver», relate Jacques.

De joueur retranché à meilleur espoir

La saison de Jérémy Jacques a bien failli prendre une autre tournure lorsqu'il a été retranché par l'équipe de son coin, le Blizzard du Séminaire Saint-François.

Les Cantonniers ont rapidement réclamé le jeune hockeyeur et celui-ci est maintenant répertorié comme le neuvième meilleur espoir en vue du prochain repêchage par le site hockeyprospect.com.

«C'est certain que ç'a été dur, ça s'est tellement passé vite après la coupure, mais quand Magog a appelé, j'étais rendu là-bas 12 heures plus tard. Je n'ai pas eu le temps de réaliser ce qui s'est passé», se souvient Jacques.

Ce dernier donne d'ailleurs beaucoup de crédit à ses entraineurs et ses coéquipiers pour son adaptation et son évolution dans sa nouvelle équipe.

«C'est spécial, Magog, je ne savais même pas où c'était, excepté que c'était en Estrie, car je n'y étais jamais allé. Je suis débarqué là-bas et c'est une nouvelle aventure qui a commencé. C'était spécial et vraiment le fun», enchaîne-t-il.

«J'ai eu des encouragements de pas mal tout le monde pour continuer. Je me suis dit que ce n'est pas une coupure qui va me faire arrêter de jouer; le hockey, c'est ma passion», poursuit le jeune défenseur, qui se décrit comme un joueur physique qui possède un bon coup de patin.

Quant au repêchage, Jacques préfère attendre que la saison soit vraiment terminée avant de se concentrer là-dessus.

Égalité entre le SSF et Lévis

Dans la bataille entre les deux rivaux de la région de Québec, les Commandeurs de Lévis, considérés comme les négligés, ont réussi à enlever le premier match de la série en prolongation par la marque de 3-2. Le gardien Xavier Bolduc a eu à se signaler lors de ce gain, repoussant 45 des 47 lancers dirigés vers lui.

La partie suivante, le Blizzard a réussi à marquer six buts contre Bolduc, en route vers une victoire de 6-3 pour égaler la série 1-1.

De l'autre côté, les choses ont bien été pour les Estacades de Trois-Rivières, enlevant les deux premières rencontres face aux Riverains du Collège Charles-Lemoyne avec deux victoires de 4-0 et 3-2.

Les deux séries se poursuivront dès vendredi alors que Lévis et Trois-Rivières recevront leurs adversaires respectifs.

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette

Une consultation?