Rentrée remarquée pour Montembeault

25 octobre 2016|Par Alexandre Faucher
Journaliste
Début de saison parsemé de victoires pour le Collège Notre-Dame!

En signant une victoire de 3-1 face au Drakkar de Baie-Comeau, l'Armada de Blainville-Boisbriand n'a pas seulement enregistré son premier gain de la saison; la troupe de Joël Bouchard a aussi salué le retour de l'élément majeur du revirement de situation chez la formation laurentienne : Samuel Montembeault.

Cédé à son équipe junior par les Panthers de la Floride, le gardien originaire de Bécancour a déjà signé six victoires en sept sorties. De ce nombre, quatre d'entre elles ont été acquises par une marge d'un seul but.

«Ça va super bien depuis que je suis revenu. On travaille super fort dans chacun des matchs. C'est certain que mercredi, à Rimouski (défaite de 5-4), ç'a moins bien été, mais on est revenu fort en marquant huit buts samedi à Sherbrooke», commentait le principal intéressé, dimanche, avant d'aller blanchir Pierre-Luc Dubois et les Screaming Eagles du Cap-Breton.

Ce blanchissage lui a d'ailleurs permis de prendre la tête, à égalité, dans une autre colonne des statistiques chez les gardiens de la ligue. Il n'y a que le nombre de victoires qui lui manque pour dominer toutes les catégories. 

Le portier de 20 ans domine avec une moyenne de buts alloués de 1.41 et un pourcentage d'arrêt de 0.945.

Bien entendu, présenter de tels chiffres apporte un certain lot de responsabilités et de pression.

«Je suis au courant des attentes. Joël (Bouchard) me l'a dit dès que je suis revenu. Il m'a appelé chez moi pour me dire que la barre allait être haute cette année, mais je ne me mets pas plus de pression. J'y vais un match et un arrêt à la fois», analyse-t-il.

À l'aube d'une carrière chez les professionnels, celui-ci est bien conscient du travail qu'il doit toujours accomplir.

«Je veux y aller un match à la fois. Si je me mets à trop penser, c'est là que ça risque de moins bien aller pendant que je joue. Chaque fois que je saute sur la glace, c'est une opportunité de m'améliorer avant d'aller chez les pros», enchaine Montembeault. 

Parlant des professionnels, il affirme ne pas être déçu de son retour avec l'Armada à la suite de son retranchement des Panthers.

«Je suis bien avec l'Armada, ça fait quatre ans que je suis ici. On m'a bien expliqué quel était le plan pour le futur et je sais que si tout va bien cette année, je jouerai dans la Ligue américaine l'an prochain», explique le vétéran.

En ce qui a trait à sa dernière saison dans la LHJMQ, le gardien n'a qu'un seul objectif:

«Je veux qu'on gagne la coupe. C'est ça qu'on vise», termine-t-il.
 

 

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette