Jérémie Poirier fait sa place à 14 ans avec les Grenadiers 

5 décembre 2016|Par Alexandre Faucher
Journaliste
Jérémie Poirier fait sa place à 14 ans avec les Grenadiers 

À entendre parler l'entraineur-chef Bruce Richardson, le défenseur Jérémie Poirier n'avait rien à gagner en jouant dans le Bantam AAA cette saison. C'est pourquoi il l'a immédiatement fait graduer avec sa formation Midget AAA, malgré ses 14 ans. 

Le défenseur au fort potentiel offensif réalise ainsi une première du côté de Châteauguay, en compagnie de son coéquipier Lucas Mercuri, lui aussi âgé de 14 ans. 

«C'est un peu comme un PK Subban, il faut lui apprendre à gérer son match et quand se porter à l'attaque et c'est pourquoi on l'a gardé. Dans le Bantam, il aurait pu faire ce qu'il voulait, il aurait été trop supérieur», a récemment indiqué Bruce Richardson.  

Il pourra ainsi bénéficier d'une année supplémentaire au sein du nouveau noyau des Grenadiers, qui représentent cette année l'une des équipes les plus jeunes du circuit Baillargé. 

«En retard d'un but, il aurait commencé à tricher et peut-être continuer de faire certaines erreurs, parce que ça fonctionnerait dans le Bantam. Ici, il doit devenir plus responsable sur 200 pieds», enchaine le pilote.  

Même son de cloche du côté du principal intéressé, qui est conscient des attentes de ses entraineurs envers lui. 

«Mes coachs m'ont dit que je pouvais donner un apport offensif à l'équipe, mais ils veulent que je travaille sur mon jeu défensif, que je sois plus stable dans ma zone et que je sois capable de garder mon gars quand ça se met à tourner dans notre zone», souligne Poirier. 

Au moment d'écrire ces lignes, le rouquin a amassé deux buts et ajouté six mentions d'aide en 24 rencontres cette saison. 

Avec déjà autant de matchs derrière la cravate, le jeune défenseur s'adapte de plus en plus au rythme du Midget AAA. 

«C'est clairement plus rapide que la catégorie où je devais jouer, mais je m'adapte bien pareil. Plus les matchs avancent, mieux ça va. Je prends mon rythme», analyse le défenseur. 

Au sein de sa jeune équipe, celui-ci peut évoluer dans toutes les facettes du jeu, ce qui le pousse à se dépasser. 

«Les autres formations patinent plus vite et nous frappent plus. On vit beaucoup d'adversité, mais on travaille fort là-dedans. En même temps, j'aime ça quand ça joue vite», termine le #44. 

Ailleurs dans le Midget AAA 

Alors que les équipes du circuit Baillargé se préparent à partir vers Gatineau pour le Challenge Reebok qui débutera dès mercredi, ce sont les Albatros du Collège Notre-Dame qui se rendront sur place en tant qu'équipe en première position de la ligue.  

Avec leurs 56 points en 26 matchs, ils devancent le Blizzard du Séminaire Saint-François par deux points. Ceux-ci ont toutefois un match en main. 

Premiers dans la vision Tacks, les Cantonniers de Magog représentent en quelque sorte une belle surprise avec leur fiche de 17 victoires et neuf revers, bons pour 51 points.  

Après un début de saison en montagne russe, les Vikings de Saint-Eustache alignent les victoires en ce moment, eux qui sont sur une séquence de sept gains consécutifs. Ils dominent ainsi la division CCM avec 49 points.  

Sur le plan individuel, Alexis Lafrenière domine la colonne des pointeurs avec une dizaine de points d'avance, lui qui revendique 48 points depuis le début de la saison. Il devance à ce chapitre Jakob Pelletier (38), Xavier Parent (37) et Samuel Poulin (36). 

Lafrenière domine également les colonnes de buteurs (20) et chez les mentions d'aide (28). 

Chez les gardiens, Alexis Shank domine les autres portiers du circuit, avec une moyenne d'efficacité de 0.939 et une moyenne de but accordé de 1.90. 

Zachary Emond du Collège Notre-Dame et Benjamin Lajoie des Estacades de Trois-Rivières sont ses plus proches poursuivants dans les deux catégories. 

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette