Entraînez-vous pour être plus fonctionnel et performant, pas seulement pour les miroirs!

18 novembre 2016|Par Jonathan Harvey
Pensée positive pour performer mieux


 

Entraînez-vous pour être plus fonctionnel et performant, pas seulement pour les miroirs! 

Le hockey est un sport qui demande d’avoir des abdominaux efficaces pour des transferts optimaux de la force des jambes vers le haut du corps, pour un lancer frappé et plusieurs autres mouvements. 

Cependant, pour les rendre plus performants, le fait de faire une panoplie de redressements assis et ce, dans tous les angles possibles, est très peu intéressant, même en considérant que ce sport demande des flexions et des rotations du tronc. 

Le gainage abdos/lombaires est une solution beaucoup plus spécifique et intéressante pour le joueur de hockey. 

  5 faits importants à comprendre sur les abdominaux 

Cela dit, il y a encore beaucoup trop de mythes sur l’entraînement abdominal : 

1- J’ai une « bedaine » = je dois faire des abdos !! 

Premièrement, il est impossible de perdre du gras localement. C’est-à-dire qu’il n’est pas logique de travailler les abdominaux pour perdre du gras localisé spécifiquement sur le ventre. 

2- L’isolation 

Théoriquement, il est impossible de contracter le haut ou le bas des abdominaux ou plus précisément le muscle droit de l’abdomen (le 6 pack). Il y a une seule innervation pour ce muscle, donc chacune des parties de ce muscle est activée lors de différents mouvements du tronc. 

3- Les "Crunchs" 

Les flexions du tronc, ou plus communément les "Crunchs­", sont peu profitables pour le dos. 

- Chez une bonne partie des gens, se sont les muscles psoas-iliaques qui vont être activés, ce qui n’est pas très intéressant. 

- Ce genre de mouvement met une pression sur le noyau du disque intervertébral et tend à le pousser en postérieur. 

- Le risque de blessure soudaine ou à moyen, long terme est donc augmenté (hernie discale et autres). 

- Une flexion plus une rotation, c'est encore plus dangereux. 

4-  L’habit ne fait pas le moine 

Le fait de ne pas voir les abdominaux ne signifie pas nécessairement qu’ils sont faibles. Voir ou ne pas voir ce muscle est simplement lié au pourcentage de gras de chaque personne. Donc, une personne avec le droit de l’abdomen très bien visible n’a pas nécessairement des abdominaux performants. 

5- Les abdominaux sont des muscles comme les autres 

- Il faut leur laisser des jours de repos. 

- Il ne faut pas nécessairement les entraîner spécifiquement tous les jours. 

- Il est important de noter que lors de plusieurs mouvements de musculation (squat, deadlift et autres) ou d’haltérophilie, ils sont extrêmement sollicités pour la stabilisation du tronc lorsque la posture est adéquate. 

- Le gainage abdominal (différents types de planches ou exercices de contre-rotation) sera toujours plus pertinent que les redressements assis traditionnels. 

Finalement, le fait de tenter de travailler de manière isolée le grand droit de l’abdomen («la palette de chocolat») c’est correct. Cependant, il faut savoir que c’est le travail en synergie des abdominaux et des muscles lombaires qui est intéressant pour la performance et la santé du dos.      

Jonathan Harvey, Kinésiologue. 

www.adrenalinekinesiologie.com 

 

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette