Déjà de grandes responsabilités pour Xavier Bouchard

9 janvier 2017|Par Alexandre Faucher
Journaliste
Déjà de grandes responsabilités pour Xavier Bouchard

À seulement 16 ans, le défenseur Xavier Bouchard n'aura pas mis de temps à s'imposer au sein de la défensive du Drakkar de Baie-Comeau. Le fils de l'entraineur et directeur-général Gilles Bouchard patrouille aux côtés du capitaine Samuel Thibault sur la première paire d'arrières.  

Évidemment, cette position dans la formation de Martin Bernard signifie que le jeune athlète doit faire face aux meilleurs attaquants des autres équipes, soir après soir. 

«C'est le fun de savoir que mon entraineur nous fait confiance. Je sais que je suis encore jeune, mais c'est comme ça que je vais apprendre, en jouant de grosses minutes. Si tu joues contre les meilleurs, tu vas devenir meilleur. Je dois relever ces défis-là, malgré mon âge», a exprimé Bouchard à la suite d'une défaite des siens de 7-4 face aux Cataractes, à Shawinigan. 

En 33 rencontres cette saison, le droitier a inscrit deux buts et amassé 11 mentions d'aide. Il affiche également un différentiel de -6 jusqu'ici. Le principal intéressé croit ainsi que la transition s'est bien effectuée depuis le Midget AAA, où il jouait avec Amos l'an dernier. 

«Ça va bien présentement. J'ai mis quelques matchs à m'ajuster. Le calibre est différent, c'est certain. Les gars sont plus gros et rapides. Tu t'habitues en gardant le jeu simple», analyse le cinquième choix du dernier repêchage. 

De son côté, son entraineur Martin Bernard n'a pas hésité à encenser le travail de l'une de ses nombreuses recrues de 16 ans. 

«Il progresse bien. Xavier, c'est un professionnel. Tu vois qu'il est conditionné hockey, tout ce qu'il fait est en fonction de ça. Il fait bien les choses et on peut entrevoir un bel avenir pour lui», a résumé l'entraineur-chef. 

St-Laurent se plait au niveau supérieur 

Après avoir débuté la saison avec les Commandeurs de Lévis comme il le désirait, Édouard St-Laurent a maintenant joué une quinzaine de rencontres avec le Drakkar.  

Le seizième choix au total lors du dernier encan de la LHJMQ est toujours en paix avec sa décision de rester à Lévis pour débuter l'année.  

«Je ne regrette pas du tout ma décision. Je sentais que j'en avais besoin pour ma confiance et que je devais améliorer certains des aspects de mon jeu avant de monter avec le Drakkar», maintient celui qui pilote présentement le deuxième trio de sa formation.  

«Je ne peux pas demander mieux pour l'instant. Je dois continuer à travailler pour prouver que je mérite d'être là. Je ne peux pas me traîner les pieds», enchaine l'attaquant. 

Quant à son entraineur, il estime que l'adaptation est en train de se faire en ce qui concerne son jeune protégé. 

«On aime la rapidité d'Édouard. On aime ses habiletés. Avec une demi-saison en ne jouant pas avec nous, contre les autres joueurs de 16 ou 17 ans de l'équipe, ça parait, mais il va faire du rattrapage et être prêt pour les prochaines années», souligne Bernard.  

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette