De préparateur physique à posturologue

30 septembre 2016|Par Mathieu Boulé
Posturologue
De préparateur physique à posturologue

Bonjour à tous ! Je me nomme Mathieu Boulé, j’ai 37 ans et je suis posturologue à Laval. Dans mon jeune temps, j’étais, entre autres, préparateur physique pour des joueurs de hockey de tous les niveaux (LHJMQ, LNH, etc.). Rapidement, mon intérêt est devenu la prévention de blessures et l’optimisation des performances. C’est en ce sens que je suis devenu ostéopathe. Je me suis alors perfectionné en apprenant des techniques de traitement des tissus mous comme le ART® (Active Release Technique) et le MAT® (Muscle Activation Techniques). 

Des résultats à la vitesse de l’éclair

Dans les dernières années, c’est surtout en utilisant un mélange de posturologie et de neurologie fonctionnelle que je réussis à avoir des résultats… à la vitesse de l’éclair ! Ce qui est génial avec des approches neurologiques, c’est la rapidité du résultat. L’athlète peut voir un changement rapide et qui va durer au niveau de sa mobilité, de sa force et de sa puissance. La force de la posturologie, c’est sa capacité à pouvoir analyser le corps de l’athlète rapidement; de profil, de face et de haut en bas, en trois minutes ! On y ajoute une minute de plus pour évaluer la stabilité du joueur et, en moins de cinq minutes, on a une excellente idée de l’état de notre principal intéressé.

Les «capteurs» ou les «senseurs» du corps humain

Après l’examen, on trouvera certainement des déséquilibres et, pour les corriger, on stimulera les deux parties du corps que l’on utilise pour se tenir debout et bouger. Ces deux parties du corps sont en fait des capteurs, des senseurs. Ce sont le pied et l’œil. On s’équilibre au sol avec le pied et on s’oriente dans l’espace avec les yeux. En posturologie, on évalue alors l’équilibre des pieds au sol et la façon dont les yeux bougent pour pouvoir s’équilibrer et réagir à notre environnement.

L’équilibre, la première étape vers des performances exceptionnelles

À savoir que la grande majorité des athlètes ont un pied plus affaissé que l’autre et un œil un peu paresseux, on constate alors un déséquilibre dans leur posture et leur temps de réaction est plus lent qu’il ne devrait l’être, même s’ils s’entraînent en force et en puissance. En posturologie, en équilibrant les pieds avec une semelle posturale et en coordonnant le mouvement des yeux avec des exercices, on équilibre tout le corps ! Et équilibrer le corps, c’est la première étape vers des performances hors du commun !

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette