De grandes responsabilités pour Simon Bourque

8 novembre 2016|Par Alexandre Faucher
Journaliste
Louis Robitaille entraîneur-chef Tigres Victoriaville

Pendant que l'Océanic affiche un alignement plus jeune que lors des années précédentes, le défenseur Simon Bourque voit de l'action dans toutes les situations. 

La preuve a été faite une fois de plus lors de la belle victoire de 5-3 des siens samedi, face aux Cataractes, à Shawinigan. Dans un duel où les unités spéciales ont fait la loi, Bourque a passé énormément de temps sur la patinoire. Un peu trop même, selon son entraineur-chef Serge Beausoleil. 

«C'est notre général en défense, il mange les minutes avec Charle-Edouard D'Astous. Il bloque des tirs, il est de toutes les situations. Je trouve qu'on l'utilise un peu trop de ce temps-là. On va essayer de lui donner un peu de renfort, mais c'est tout un défenseur», a exprimé Beausoleil à la suite d'une rare victoire des siens sur la route. 

Quant au principal intéressé, il fait simplement ce qu'on lui dit. Le choix de sixième ronde du Canadien de Montréal en 2015 n'est pas du genre à se plaindre d'être trop souvent sur la glace. 

«Ça peut aller dans les deux sens. Parfois, il y a de la fatigue qui embarque, mais je suis surtout quelqu'un qui adore aider l'équipe. Si mon rôle consiste à jouer 30 minutes, je vais le prendre», estime l'arrière de l'Océanic. 

Retranché lors du dernier camp des recrues de la formation montréalaise, le capitaine rimouskois affirme être retourné avec son équipe junior dans un bon état d'esprit. 

«Ça va super bien jusqu'à maintenant. Nous avons une jeune équipe. C'est certain que j'ai un rôle en dehors pour intégrer les gars dans l'équipe et c'est super le fun», mentionne le capitaine. 

Alors qu'il avait pris d'une façon plus dure sa non-participation au gros camp du CH la saison dernière, il avoue que cette fois-ci, l'annonce a été plus facile à digérer. 

«J'ai eu plusieurs commentaires très positifs. C'est sûr qu'il faut que je travaille quelques facettes, mais ça va quand même bien et je continue d'avancer», avance l'espoir du Tricolore.  

En quête de son premier contrat chez les professionnels, le défenseur étoile de l'Océanic aura prochainement la chance de montrer ce qu'il sait faire à l'occasion de la série Canada-Russie. 

Il sera membre de la formation qui affrontera les meilleurs jeunes joueurs russes à l'occasion de deux rencontres qui seront disputées à Chicoutimi le 15 novembre et à Baie-Comeau deux jours plus tard. 

En 18 rencontres depuis le début de l'année, Bourque revendique une fiche de quatre buts et 16 mentions d'aide. 

«C'est vraiment une belle plateforme pour me faire voir. Je vais juste tenter de jouer simple et de faire ce que je fais avec mon équipe», termine le #24. 

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette