«Tu n'as pas le temps de te poser trop de questions»

22 décembre 2016|Par Alexandre Faucher
Journaliste
«Tu n'as pas le temps de te poser trop de questions»

Les choses ont déboulé rapidement dans le cas de Joey Ratelle. Après avoir disputé deux matchs en deux jours contre les Saguenéens à Chicoutimi, c'est le lendemain à Baie-Comeau que l'ancien capitaine des Voltigeurs a appris qu'il y retournerait encore une fois pour terminer sa carrière junior.

Après un retour à Drummondville dimanche soir et un aller vers Chicoutimi le lendemain après-midi, Ratelle était en uniforme avec sa nouvelle formation à Baie-Comeau, mercredi.

«C'est arrivé vite, tu n'as pas le temps de te poser trop de questions. Ça a été fatigant avec toute la route que j'ai faite cette semaine, mais ça fait partie du hockey et tu dois être prêt à toute éventualité», a confirmé l'attaquant de 20 ans au terme de son deuxième match avec sa nouvelle équipe, vendredi dernier, à Shawinigan.

Si ce dernier avoue qu'il s'attendait à quitter les Voltigeurs durant le mois de décembre, il ignorait complètement où il aboutirait.

«Je m'attendais à une transaction, surtout avec les rumeurs, mais sans savoir l'endroit où ça pouvait être. Quand j'ai su que c'était Chicoutimi, ç'a été un choc, mais en fin de compte je suis vraiment content de la transaction», analyse le natif d'Otterburn Park.

Blanchi lors des deux premières rencontres qu'il a jouées avec les Sags, Ratelle a finalement brisé la glace à son premier match devant ses nouveaux partisans, dans une remontée victorieuse de 4-3 contre le Drakkar.

Lors de cette partie, le numéro 11 a notamment complété un tour du chapeau à la Gordie Howe, apportant de l'intensité à sa nouvelle formation.

«Yannick Jean m'a dit qu'il sait que je suis capable de compter des buts, mais je ne suis pas là juste pour ça: il est venu me chercher pour le joueur que je suis globalement. Il veut que j'apporte du jeu physique et intense tant en offensive qu'en défensive. J'ai pour rôle de marquer, mais en apportant le reste aussi», commente l'attaquant de 20 ans.

En attendant de pouvoir compter sur Nicolas Roy au centre, Ratelle entend utiliser ses capacités offensives pour bien profiter de la glace de dimension olympique du Centre George-Vézina.
D'ici le prochain match, le principal intéressé profitera du repos accordé par la pause du temps des Fêtes, tout en gardant un œil attentif aux mouvements de personnel qui s'effectueront au Saguenay.

Avec les jumeaux Klima qui s'amèneront en sol saguenéen et les rumeurs entourant le Russe German Rubstov, il est probable que Yannick Jean continue à améliorer l'équipe. La dernière rumeur qui a été lancée sur les médias sociaux concernait d'ailleurs un certain Julien Gauthier...

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette