Olivier Mathieu tourné vers l'avenir!

11 octobre 2016|Par Alexandre Faucher
Journaliste
Olivier Mathieu tourné vers l'avenir!

Même s'il admet qu'il a été déçu lorsque les Sea Dogs de Saint John lui ont annoncé qu'il était retranché, l'attaquant des Cantonniers reste lucide : c'est probablement pour le mieux. Saint John aligne l'une des meilleures formations de la LHJMQ et le temps de glace n'aurait probablement pas été au rendez-vous pour le choix de première ronde lors du dernier repêchage.

«Je savais que je n'aurais peut-être pas une place cette année, mais je pense que j'ai montré que j'étais capable de jouer dans ce calibre-là», explique l'attaquant qui possède un flair offensif incontestable».

C'est d'ailleurs ce flair qui lui a permis de bien s'acclimater à l'offensive de la formation du Nouveau-Brunswick. Défensivement par contre, il avoue qu'il a dû s'adapter aux systèmes en place.

S'il affirme avoir été déçu de retourner dans le Midget AAA, il sait maintenant qu'il ne peut revenir en arrière. Il admet également que d'évoluer sur le quatrième trio n'aurait pas été la meilleure des situations dans son cas.

«J'ai des regrets. J'ai le sentiment d'avoir tout donné au camp, mais en même temps, peut-être que j'aurais pu m'entrainer davantage pour être plus massif même si je crois avoir fait un bon entrainement cet été», enchaine le Drummondvillois. 

Même s'il a été retourné dans le Midget AAA, le principal intéressé a néanmoins effectué ses premiers coups de patin avec son équipe junior, lors des deux premières rencontres de la formation cette saison. Ces deux rencontres lui auront d'ailleurs permis d'amasser son premier point, une passe, dans la LHJMQ.

«Dans le premier match, ça a été difficile jusqu'à ce que je trouve mes repères sur la glace.  Après, j'ai fait mon premier point (une passe). Pour vrai, ce n'était même pas mon premier but et c'était un moment incroyable. Tout le monde au banc nous félicitait», raconte le # 27 des Cantonniers.

À son deuxième match,  ce dernier a vu un peu moins de glace étant donné que la marque était serrée, mais il considère  qu'il n'a pas livré une mauvaise performance.

De retour à Magog, l'attaquant ne se donne pas d'objectif spécial concernant ses performances. Les dirigeants des Sea Dogs ne lui ont pas demandé de modifier son style de jeu. Ils ont plutôt demandé de travailler une autre facette.

«Ils veulent que je sois un leader positif au sein de mon équipe. Je sais que tu n'es jamais un assez bon leader. Surtout qu'à Magog, nous avons une équipe jeune, il y a une dizaine de joueurs de 15 ans», mentionne celui qui a hérité d'un A sur son chandail.

«Avoir une lettre sur son chandail, c'est un plaisir et un honneur. Dès que tu es un deuxième année dans le midget AAA, tu peux apporter un peu plus de leadership.  Je ne suis pas un gars qui parle beaucoup à mes coéquipiers sur la glace, j'aime plus donner des conseils à mes coéquipiers en dehors de la glace», termine celui qui revendique une fiche d'un but et deux passes en six rencontres.

Ailleurs dans le Midget AAA

Au cours du dernier weekend, trois équipes, Magog, Antoine-Girouard et le Séminaire Saint-François ont réussi à remporter leurs deux matchs.

Magog s'est tout d'abord imposé 3-2 contre le Collège Esther-Blondin à domicile, avant de battre les Grenadiers de Châteauguay 5-1, encore une fois à l'aréna de Magog.

De leur côté, Antoine-Girouard a signé des gains de de 4-1 contre Châteauguay et de 3-2 face à Lac Saint-Louis.

Finalement, le Séminaire Saint-François a triomphé 5-3 contre le Collège Notre-Dame, avant de remettre ça le lendemain dans une victoire de 4-1 contre Esther-Blondin.

Les Forestiers d'Amos ont par ailleurs signé leur premier gain de la saison lorsqu'ils ont enlevé le deuxième match de leur programme double face aux Élites de Jonquière, 3-2. Les Jonquiérois avaient enlevé le premier match 4 à 1.

 

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette