Objectif atteint pour Christopher Innis

17 mai 2017|Par Alexandre Faucher
 Objectif atteint pour Christopher Innis
  Objectif atteint pour Christopher Innis

   Objectif atteint pour Christopher Innis


    En se hissant au 23e rang de la liste du Centre de soutien au recrutement (CSR) de la LHJMQ en vue du prochain repêchage, Christopher Innis a atteint l'objectif qu'il s'était fixé en début de saison, soit de se retrouver dans les trois premières rondes sur cette fameuse liste. 
Alors que la séance annuelle de sélection aura lieu dans un peu plus de deux semaines, le défenseur des Riverains du Collège Charles-Lemoyne affirme avoir beaucoup appris aux côtés d'entraineurs ayant fait leurs preuves chez les professionnels, comme Danny Groulx et Guillaume Latendresse.
«J'ai communiqué beaucoup avec Danny Groulx cette année. Il m'a fait confiance, donné beaucoup de temps de glace durant la saison. J'ai donc pu jouer sur l'avantage numérique et sur le désavantage. J'ai aussi joué souvent pendant les séries», raconte Innis. 
C'est également grâce aux conseils de ses entraineurs que le jeune défenseur a pu briser quelques habitudes dans son jeu, qui aurait pu fonctionner encore dans le Midget AAA, mais aurait été néfaste à long terme pour sa carrière.
«Les coachs comprennent la game. Ils ont été là, ils les ont vues, les situations de jeu. Ils ont été capables de nous communiquer la façon de réagir dans certaines situations, lors de matchs importants, ou de simples petites techniques», enchaine-t-il.
Se considérant comme un défenseur pouvant apporter une touche offensive tout en étant fiable défensivement, le principal intéressé croit que c'est son attitude qui pourrait faire la différence dans sa carrière.
«Pour moi, un gars qui aime apprendre, qui aime jouer au hockey, c'est ce qui va faire la différence entre lui et un autre peut-être plus talentueux au même âge. De mon côté, je suis toujours prêt à apprendre. Je suis aussi motivé et passionné», exprime-t-il. 
Quant à la prochaine saison, il souhaite bien entendu faire le grand saut dans le circuit Courteau. 
Il est toutefois conscient qu'il y aura un certain mélange de chance et de travail cet été pour y arriver.
«Il y a beaucoup de choses qui entrent en jeu. Ça dépend si l'équipe qui me repêchera a de la place. De mon côté, je sais aussi que je devrai prendre du poids, car dans la LHJMQ, les gars sont plus rapides et plus forts», termine le numéro 

Tu veux commenter cet article? Assure-toi de respecter la nétiquette